3 conseils pour réussir sa croisière en bateau de plaisance

Partager l'article

Avec cet article je participe à un évènement inter-blogueur organisé par Hélène & Bertrand du blog reussir-sa-croisiere-a-la-voile.com , sur le thème « Vos 3 secrets pour réussir sa croisière à la voile ». A l’issue de cet événement, les lecteurs auront accès à un article récapitulatif proposant un résumé de tous les articles publiés et des meilleurs conseils pour réussir sa croisière à la voile. » Je mettrais le lien en base de cette article lorsqu’il sera disponible.

Ça y est, vous avez entendu l’appel de la mer et vous avez décidé de partir en croisière ! Félicitations alors, c’est une bonne décision et vous avez vraiment de la chance de pouvoir voyager en voilier.

Cependant, pour partir l’esprit libre et apprécier le voyage autant que la destination, il est important de bien préparer votre voyage et de prendre quelques précautions pour réussir sa croisière. Les 3 conseils suivants résument l’essentiel de ce qu’il faut savoir avant de partir en croisière.

Réussir sa croisière : l’importance de la préparation

réussir sa croisièreUne croisière à la voile laisse toujours des souvenirs inoubliables. Il y en a certainement des bons, mais parfois, il peut arriver d’en avoir des désagréables ! Pour éviter les mauvais souvenirs, il faut bien préparer la croisière dans les moindres détails. D’abord, assurez-vous de bien maîtriser les compétences requises pour effectuer une croisière à la voile.

Généralement, la navigation maritime exige beaucoup de connaissances, de préparation, et de perspicacité. Outre la maîtrise des concepts théoriques et des manœuvres courantes du voilier, il faut également maîtriser les techniques de base de la navigation.

Par exemple, il est indispensable de savoir utiliser une carte marine et son traceur de carte électronique, prévoir une route adaptée en fonction de la zone de navigation et des prévisions météorologiques, faire face à une situation de danger, savoir analyser et exploiter les données maritimes, etc. Bien entendu, cela implique de disposer de tous les équipements nécessaires pour la navigation.

Une bonne préparation de la croisière passe par 4 étapes principales :

  • L’élaboration d’un programme de navigation bien détaillé (itinéraire, plan de route, escales, documents nécessaires, etc.)
  • L’analyse des conditions météo (prévisions, bulletins météo côte, large, et grand large, etc.)
  • La vérification de l’état du voilier, au besoin procéder aux travaux de réparation ou de rénovation nécessaires.
  • L’avitaillement (autonomie en eau et en carburant, vêtements, denrées alimentaires, etc.)

Soyez discret

réussir sa croisière à la voileHeureusement, le voyage vous amènera tôt ou tard dans d’autres pays dont les cultures pourraient être carrément différentes de la vôtre. C’est une occasion incontournable pour sortir du voilier, découvrir de nouvelles terres et faire de nouvelles rencontres enrichissantes. Cela dit, il faut prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter les mauvaises surprises : cambriolage, mauvaises rencontres, braquage, etc.

Avant de partir en mer, il est judicieux de s’informer sur les pays qui seront traversés par la croisière, leurs cultures, sociétés, systèmes de valeurs, etc. Les guides de voyage, les forums, les groupes facebook et les blogs de bateaux sont d’ailleurs une source d’information très fiable.

Vous pouvez y trouver des discussions entre navigateurs et des informations pertinentes sur les zones à risque.

A terre, soyez courtois mais aussi discret. En tant que propriétaire d’un voilier, vous pouvez rapidement devenir une cible pour les rôdeurs dans certains endroits. Doublez donc de vigilance et ne montrez aucun signe extérieur de richesse.

De même, votre voilier ne doit pas afficher des signes extérieurs d’aisance. Une astuce dont j’ai entendu parlé pour éviter le vol de vos objets de valeur consiste à placer à bord une boîte de faux bijoux et des fausses cartes de crédit. En cas de cambriolage pendant votre absence, les dégâts seront certainement limités.

Prévoyez l’imprévisible !

Dernier conseil, soyez proactif et préparez-vous à faire face aux scénarios les plus catastrophiques. Les risques auxquels vous pouvez être exposé varient selon plusieurs paramètres dont certains sont aléatoires et parfois imprévisibles ou difficiles à prévoir avec exactitude sur le long terme.

Loin d’être paranoïaque, il faut mettre en place un plan efficace pour faire face à des situations d’urgence en mer : accident, naufrage, panne majeure, tempête, etc.

Si possible, il faut s’entrainer pour faire face à ces situations.

Sur votre voilier, aménagez un espace de rangement pour y placer, à portée de main, tout le matériel nécessaire à une survie dynamique. Cet espace de rangement doit contenir :

  • Des équipements individuels de flottabilité.
  • Le radeau de survie.
  • Des dispositifs lumineux pour le repérage et la recherche de nuit
  • De la nourriture et des jerrycans d’eau.
  • Des compléments alimentaires.
  • Des équipements de navigation portatifs (GPS et VHF) et des mini panneaux solaires.
  • Des vêtements chauds pour éviter l’hypothermie par grand froid.
  • Un équipement pour récupérer l’eau de pluie.
  • Des médicaments.
  • Un matériel de pêche, etc.

Pour conclure, une croisière se prépare un minimum que ce soit le bateau ou l’équipage mais en même temps il ne faut pas attendre que le bateau soit parfait.

Le bateau ne sera jamais parfaitement prêt comme le dit Hugo, The Sailing Frenchman dans cette vidéo Just GO!

Autre point important : qu’il y ai une bonne ambiance à bord comme le disent Aurélie et Pilou de la chaîne youtube Lielou Voyage en voilier pour les navigations au long cours, il vaut mieux prendre le temps de connaître son équipage avec une petite sortie à la journée dans un premier temps.

N’hésitez pas à me dire dans les commentaires comment VOUS préparez une croisière et quels seraient vous conseils pour les autres?


Partager l'article
  •  
    90
    Partages
  •  
  • 1
  • 3
  • 86