Comment bien hiverner ses appareils électroniques marins ?

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

Avec la saison hivernale, il est primordial de protéger vos équipements électroniques embarqués.

Ces derniers méritent une attention particulière pour éviter les risques liés aux différences de température et à la condensation.

Une préparation adéquate de vos appareils électroniques marins permet aussi de prolonger leur durée de vie et d’optimiser leur fonctionnement.

Voici quelques petits conseils pour bien hiverner ses appareils électroniques marins


Hidden Content



Contrôlez les câbles électriques des appareils embarqués

En premier lieu, il est important de vérifier l’état des câbles des équipements électroniques.

Portez une attention particulière aux zones exposées à la corrosion.

En faisant ainsi, vous allez éviter tout dommage potentiel durant la période d’arrêt de votre bateau.

En effet, la baisse des températures et éventuellement les rongeurs (si ça arrive ! ) risquent d’affaiblir les parties des câblages exposées à la corrosion.

Bref, soyez proactif, et remplacez les câbles dès l’apparition des premiers signes d’usure ou de dommage. 

Par ailleurs, pensez à protéger tous les points de contact électroniques avec un produit de protection approprié.

Si votre bateau est équipé d’un transducteur intégré à la coque avec réservoir, alors vérifiez le liquide à l’intérieur.

En principe, vous devriez avoir un antigel de type propylène glycol.

Si le réservoir est rempli d’eau et que le bateau se trouve dans une zone froide, alors l’eau peut geler.

Cela risque donc d’endommager le réservoir. 

Hidden Content

Nettoyez vos équipements électroniques

Pour un hivernage réussi de votre bateau, pensez à bien nettoyer tous les appareils électroniques embarqués. C’est une opération simple qui requiert peu de matériel et de produits. Voici tout ce dont vous avez besoin pour un nettoyage efficace : 

Évitez surtout les détergents et les produits de nettoyage pour vitres, car ils risquent de décolorer les écrans. 

En présence de taches difficiles, utilisez du savon et frottez légèrement avec un chiffon microfibre.

Si des dépôts de poussière se sont accumulés sur les écrans, il suffit de les éliminer avec un chiffon imbibé d’eau douce. 

Nettoyez tous les appareils : système de navigation GPS, radars, caméras embarquées, VHF, afficheurs, compte-tours, écho-sondeurs, sonars, speedomètres, compas, etc.

Pour les antennes, les caméras externes, et les capteurs, évitez d’utiliser un nettoyeur à haute pression.

Le cas échéant, cela peut endommager les circuits électroniques.

Pour éliminer éventuellement des dépôts de sel ou des excréments d’oiseaux, utilisez un détergent neutre et une brosse adéquate. 

Par ailleurs, si vous avez des caméras de vision thermique, pensez à les mettre en mode “PARK” pour protéger l’objectif.

Pour une meilleure protection contre la condensation, couvrez tous les appareils électroniques fixes avec un revêtement isolant. 

Éteignez tous les appareils 

Lors de l’hivernage, veillez à éteindre tous les disjoncteurs de vos équipements électroniques marins fixes.

Cela contribue à protéger les appareils mais aussi à préserver les batteries et à booster leur durée de vie.

Bien entendu, le système de sécurité, s’il y en a un doit rester en marche afin d’aider à contrecarrer les voleurs potentiels ! 

De même la pompe de cale automatique doit absolument être alimentée si le bateau est à flot.

Si votre bateau se trouve dans une zone très froide, alors vérifiez les spécifications concernant les températures de stockage.

Par ailleurs, pour minimiser les risques de vol et d’obsolescence, débarquez tous le matériel électronique mobile : VHF portable, GPS, speedomètre, écrans marins, ordinateurs portables, TV, équipement audio, etc.  

Sauvegardez vos données numériques !

En dernier lieu, n’oubliez pas de sauvegarder toutes les données de navigation.

Par exemple, sur un GPS marin ou un appareil multifonction, exportez vos itinéraires et waypoints vers un support de stockage externe.

En fonction des possibilités, vous pouvez utiliser un disque dur externe, une clé USB, une carte micro SD, etc.

L’idée est de pouvoir enregistrer toutes les informations nécessaires pour éviter de les perdre en cas d’incident. D’ailleurs, sur certains appareils, vous pouvez aussi synchroniser vos données via une application mobile

Finalement, ce ne sont là que quelques petites astuces pour vous aider à bien préparer vos appareils électroniques marins à l’hiver.

Grâce à ces mesures de sécurité simples et efficaces, vous allez protéger l’ensemble de vos équipements électroniques.

Après l’hiver, vous allez pouvoir démarrer la nouvelle saison marine en toute tranquillité et avec le minimum de dégâts ! 

Cette article est le n°49 de mon défi Mon défi : 52 semaines pour 52 trucs et astuces de pro


Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •