Hivernage bateau : quelles précautions prendre pour protéger les circuits d’eau ?

Hivernage des circuits d'eau
Partager l'article

L’hiver approche. Il faut donc penser à faire l’ hivernage des circuits d’eau et hiverner son bateau. Le moteur et le circuit de refroidissement ne sont pas les seuls endroits où l’eau gelée peut causer des dommages.

Les réservoirs d’eau douce, les cuves d’eau de toilettes (eaux noires), les raccords de plomberie en plastique, les pompes, les vannes, et les conduites d’eau peuvent également être fissurés par la glace.

Comme pour les moteurs, l’hivernage des systèmes d’eau à bord du bateau consiste généralement à vider les différents circuits pour les remplir de liquide antigel.

Hivernage des circuits d’eau : Le circuit d’eau douce

Vider le système d’eau douce ne suffit pas, car l’eau restera certainement accumulée quelque part dans le circuit et pourra causer des problèmes durant l’hiver. Voici comment hiverner un circuit d’eau douce sur un bateau :

  • Pour commencer, videz les réservoirs d’eau douce en ouvrant le robinet de purge. Au besoin, utilisez une pompe pour aspirer l’eau.
  • Une fois les réservoirs sont vides, fermez le robinet de purge et versez une quantité suffisante d’antigel concentré et de liquide antibactérien dans le réservoir.
  • Si le circuit d’eau douce contient des filtres, ces derniers doivent également être vidés.
  • Si vous avez un chauffe-eau, pensez aussi à le vidanger et à le remplir d’antigel non toxique ou d’un mélange d’eau et d’alcool.

Hivernage des circuits d'eauBien entendu, l’utilisation d’un liquide antigel dans le circuit d’eau douce vous évitera les risques de gel. Toutefois, il faut savoir que les antigels destinés aux systèmes de refroidissement des moteurs thermiques (à base d’éthylène glycol) ne doivent jamais être utilisés dans un circuit d’eau douce.

D’une part, ils sont très toxiques. D’autre part, ils ne peuvent pas être purgé de manière fiable après l’hivernage. Utilisez plutôt un antigel non-toxique à base de propylène glycol.

Le circuit d’eaux grises (douches)

De la même manière que pour le circuit d’eau douce :

  • Videz le circuit d’eaux grises en ouvrant le robinet de purge ou à l’aide d’une pompe (respectez la législation sur les rejets en mer)
  • Laissez les robinets de soutirage ouverts. Versez ensuite quelques litres d’antigel concentré dans le réservoir  placé sous le récepteur de la douche. Pensez enfin à fermer et à lubrifier toutes les vannes situées sur la ligne d’eau.

Hivernage des circuits d'eau noireLes toilettes (eaux noires)

Les toilettes doivent être vidangées complètement. Pour ce faire, fermez la vanne d’admission puis videz les cuves contenant l’eau usée dans une installation adaptée (station essence de votre port?) ou respectez la législation sur les rejets en mer.

Cette opération est un peu délicate et nécessite un équipement approprié.

Durant cette opération, versez de l’eau douce mélangée à un produit de nettoyage compatible pour nettoyer les cuves.

Ajoutez ensuite une quantité suffisante d’antigel à base de propylène glycol ou d’alcool, puis fermez toutes les vannes du circuit.

Hivernage des circuits d’eau : Les pompes

Si votre bateau va rester à flot durant l’hiver, il est important de vérifier que la pompe de cale fonctionne correctement. Si le bateau sera entreposé à terre, purgez les canalisations de refoulement et ajoutez de l’antigel dans le circuit en le faisant aspirer par la pompe de cale.

La plupart des pompes de cale centrifuges sont à vidange automatique et ne nécessitent aucun entretien particulier. Assurez-vous que toutes les autres pompes sur le bateau sont bien sèches et ne contiennent pas d’eau.

Pour les pompes qui sont difficiles à vérifier, ajoutez de l’antigel dans le circuit.

Hivernage des circuits d’eau sur un bateau : ce qu’il faut retenir

L’hivernage d’un bateau est une opération à ne pas négliger. Outre la mise en hivernage du moteur, une bonne préparation des systèmes d’eau contribue à protéger tous les composants des circuits contre le gel et l’oxydation, ce qui prolonge leur durée de vie.

Bien entendu, pensez à visiter régulièrement votre bateau afin de vérifier qu’il est en bon état. Si vous ne pouvez pas vous déplacer, demandez à un ami ou à un professionnel de le faire. C’est une solution peu coûteuse et qui peut vous éviter des désagréments plus importants.

Cette article est le n°36 de mon défi Mon défi : 52 semaines pour 52 trucs et astuces de pro


Partager l'article
  •  
    4
    Partages
  •  
  • 1
  •  
  • 3