Comment installer un dessalinisateur moins cher ?

installer un dessalinisateur pas cher
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

Si, en navigation côtière, il est facile de se ravitailler en eau potable, en navigation à longue distance, il est impératif d’avoir un dispositif pour produire l’eau potable.

Le moyen le plus simple pour disposer d’eau douce est d’utiliser un récupérateur d’eau de pluie. En effet, Il est peu coûteux et très pratique notamment dans les zones où il pleut abondamment.

recuperateur eau de pluie bateaurecuperer eau de pluie

Par contre, pour assurer l’autonomie en eau potable quelque soit la météo, il convient d’utiliser un dessalinisateur.

Il s’agit d’un dispositif qui permet d’extraire l’eau douce (H2O) de l’eau de mer. Il existe généralement deux types de dessalinisateurs : solaire et à osmose inverse.

Certes, le dessalinisateur solaire est plus facile à construire par rapport au dessalinisateur à osmose inversé, mais le processus de déssalinisation solaire et plus lent et nécessite beaucoup de soleil et donc nous somme tributaire de la météo une fois de plus. Il est donc clair qu’il risque d’être peu efficace sur un bateau notamment en cas de mauvais temps.

Dans cet article, je vais vous présenter la procédure pour installer un dessalinisateur à osmose inverse qui m’a été donnée par un plaisancier. (Merci Paul!)

Principe de fonctionnement  dessalinisateur à osmose inverse

L’eau de mer contient environ 10.500 à 14.000 PPM (partie par million) de matières solides dissoutes totales (MDT ou TDS). Il s’agit en grande partie du sel, et d’autres particules et minéraux dissous dans l’eau. L’eau douce ne contient que 500 PPM au maximum de matières dissoutes.

Donc pour rendre l’eau de mer potable, il faut réduire sa teneur en matières solides dissoutes. A vrai dire, la désalinisation (ou dessalement) à osmose inverse consiste à extraire l’eau douce de l’eau de mer et non pas à éliminer le sel et les autres matières dissoutes.

Quasiment tous les dessalinisateurs à osmose inverse utilisent un procédé technique qui a été breveté par le groupe industriel américain DuPont en 1969.

Le principe de fonctionnement est très simple : l’eau de mer (déjà pré-filtrée) est aspirée par une pompe de gavage (circuit de basse pression) et passe par un filtre (5 microns environ) afin de retenir les impuretés. Elle est ensuite acheminée à une pompe haute pression (HP) qui la comprime à une pression de 55 à 65 bars, et la renvoie vers un bloc de membranes semi-perméables dont les pores sont assez fins pour retenir le sel et les matières dissoutes et ne laisser passer que l’eau douce.

On distingue donc à l’intérieur du bloc de membranes deux circuits : un circuit d’eau douce et un circuit d’eau salée dont la concentration en sel est supérieure à celle de l’eau de mer. Ce procédé permet de convertir environ 10 % de l’eau de mer en eau potable. L’eau produite est ensuite stockée dans un réservoir et l’eau trop salée résultant de l’osmose inverse est éliminée en la rejetant à la mer.    

fonctionnement dessalinisateur

Je vous encourage à regarder la superbe animation sur le lien suivant  : fonctionnement d’un dessalinisateur

Installation d’un dessalinisateur : le matériel nécessaire

Pour fabriquer votre dessalinisateur, vous aurez besoin des éléments suivants :

  • Deux vannes et passes coque : une pour l’entrée d’eau de mer et l’autre pour le rejet d’eau trop salée.
  • Un tuyau d’alimentation en eau de mer.
  • Un pré-filtre pour éliminer les gros débris (panier)
  • Un filtre anti calcaire (par exemple)
  • Deux vannes à 3 voies (vanne Y) : une pour pouvoir tester l’eau douce produite avant de la diriger vers le réservoir et une autre pour le rinçage du système.   
  • Une pompe à haute pression délivrant une pression d’au moins 55 bars. Elle peut être à entraînement mécanique ou électrique selon les possibilités de montages disponibles sur le bateau.
  • Une pompe de gavage (basse pression).
  • Une jauge à vide (ou vacuomètre).
  • Des tuyaux haute pression adaptés ayant une résistance à l’éclatement d’au moins 200 bars. 
  • Des tuyaux de basse pression adaptés.
  • Un système de membranes (avec récipient) dont les caractéristiques sont adaptées à celles de la pompe HP.
  • Une vanne de régulation haute pression.

vanne de régulation

  • Un manomètre haute pression.

jauge pression

  • Un salinomètre pour mesurer la salinité de l’eau produite par le système.
  • Un manocontact de sécurité haute pression ou un clapet de décharge pour protéger les éléments du système HP en cas de problème.
  • Un tableau de commande.
  • Un câblage électrique et un commutateur pour mettre en marche et arrêter le dessalinisateur.
  • Un relais pour garantir que la pompe haute pression ne puisse fonctionner que lorsque la pompe de gavage est en marche.
  • Un débitmètre pour mesurer le débit de l’eau douce produite par le système. 

debitmetre

Installer un dessalinisateur soi-même : la procédure

Si vous disposez d’un groupe électrogène sur votre bateau, l’idéal est d’utiliser un moteur électrique à 230 V pour entrainer la pompe HP. Sinon, il est possible d’utiliser un moteur à 12 ou à 24 V.

Si l’architecture du moteur de votre bateau le permet, vous pouvez aussi envisager de faire entrainer la pompe HP directement par le moteur à l’aide d’une courroie et d’un mécanisme de poulie débrayable.

De même, vous pouvez utiliser une pompe de gavage électrique ou une pompe mécanique à rotor entrainée par la pompe HP par le biais d’une courroie.

Faire un schéma

La première étape consiste à établir un schéma du système de déssalinisation et à prendre les mesures nécessaires pour définir la longueur des tuyaux et des câbles électriques.

schema dessalinisateur DIY

Créer un tableau de commande

Après la réalisation du plan, préparer les accès afin de permettre aux fils et aux tuyaux de passer du tableau de commande au système de dessalinisation lui même.

Le tableau de commande doit être installé dans un endroit adapté afin de faciliter les manœuvres. Il doit contenir généralement le commutateur de mise en marche, le manomètre haute pression, la vanne de régulation, et le salinomètre.

Sur certains sites comme « frontpanelexpress.com » par exemple, vous pouvez concevoir votre propre tableau de commande selon vos besoins et le commander en ligne. Génial !

Installation par rapport à la flottaison

Le circuit d’eau de mer doit être 10 fois plus dimensionné que le circuit d’eau douce. Placez la vanne de coque d’entrée d’eau le plus bas possible dans le bateau et la vanne de coque de rejet d’eau salée dans une position au-dessus du niveau de la mer.

pre filtre

Placez également le préfiltre sous le niveau de flottaison, le plus proche possible de la vanne d’entré d’eau.

support filtre
Support de filtre
cartouches de rechange filtre
cartouches de rechange

Une vanne « Y » doit être placée derrière le préfiltre dans une position entre le circuit basse pression et le réservoir de rinçage. Son rôle et de permettre de réinjecter l’eau provenant d’un réservoir de rinçage dans le circuit basse pression.

Le coeur du dessal

Placez ensuite la pompe de gavage, le filtre, la pompe HP, et le système de membranes. Il est impératif de monter le manocontact de sécurité et le manomètre haute pression entre la pompe HP et le système de membrane.

pompe de gavage
Pompe de gavage

Conseil de l’électricien

Faites attention d’utiliser des tuyauteries et des raccords adaptés pour chaque circuit (BP et HP). Vous pouvez éventuellement installer un manocontact de sécurité sur la tuyauterie de basse pression entre le filtre et la pompe HP, et une jauge à vide pour détecter si le préfiltre est bouché ou si la pompe de gavage ne fonctionne pas correctement.

A la sortie des menbranes

Entre le système de membrane et le réservoir d’eau douce, placez le débitmètre et la deuxième vanne « Y ». La troisième voie de la vanne « Y » doit permettre de diriger l’eau produite vers le réservoir de rinçage si le taux de salinité mesuré par le salinomètre est plus élevé que la norme. Sur l’autre sortie du système de membranes, un tuyau doit acheminer l’eau (trop salée) vers la vanne de coque de sortie afin de l’éliminer.

Tester le système

Branchez enfin le câblage électrique pour l’alimentation des pompes et vérifiez que tout fonctionne correctement.

Voilà, simple non? 🙂

Cela demande un peu de travail mais si vous connaissez les tarifs des dessalinisateurs…vous verrez que cela peut en valoir la peine.

Dans tous les cas, ce montage vous permet d’assurer continuellement votre autonomie en eau potable !

Par ailleurs, au lieu d’acheter les pièces séparément, vous pouvez opter pour des kits de montages qui sont encore plus simples à mettre en place et moins coûteux qu’un dessalinisateur commercial !


Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  • 1
  •