Les zones les plus dangereuses pour la navigation maritime !

Les zones les plus dangereuses pour la navigation maritime !
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

Piraterie maritime, accidents de navigation, conditions météorologiques extrêmes ou encore conflits politiques…

le risque est toujours présent en mer ! À moins que vous soyez un accro du grand large et des défis marins, vous devez bien choisir votre zone de navigation.

Sans être exhaustif, voici quelques-uns des endroits les plus dangereux où il vaut mieux éviter de naviguer !

 

Zones les plus dangereuses pour la navigation maritime : le Golfe de Guinée

zone dangereuse navigation maritime golfe de guinée

Cette zone couvre une grande partie des eaux maritimes de l’Afrique de l’Ouest et de l’Afrique australe.

Il s’agit d’une plaque tournante du commerce du pétrole, puisqu’elle compte plusieurs routes maritimes pour les navires pétroliers.

Outre les risques de collision, le Golfe de Guinée est une zone de piraterie maritime parmi les plus dangereuses au monde.

Voici quelques-unes des régions dangereuses avec un risque élevé de piraterie et de prise d’otage :

  • Les côtes nigérianes.
  • Les eaux territoriales de large du Liberia, de la Guinée, de l’Angola, et de la Sierra Leone.
  • Les frontières maritimes entre le Liberia et la Côte d’Ivoire et entre le Congo et l’Angola.

 

La corne de l’Afrique et le Golfe d’Aden

golde d'aden piraterie

C’est une autre zone dangereuse pour la navigation maritime.

Berceau de la piraterie moderne, la corne de l’Afrique comprend la Somalie, l’Éthiopie, l’Érythrée, et le Djibouti. Non loin de la corne de l’Afrique, le Golfe d’Aden permet le passage des navires le long de l’Afrique du Nord-est.

C’est aussi une voie inévitable pour les navires souhaitant traverser le canal de Suez pour aller vers l’Asie ou l’Australie ou vers l’Europe dans l’autre sens.

À cause de l’instabilité politique au Yémen et en Somalie, les risques de piraterie et de prises d’otage sont très élevés.

D’ailleurs, la navigation de voiliers est formellement déconseillée dans cet endroit à risque de guerre !

 

Zones dangereuses pour la navigation : l’Océan Indien Sud

Océan Indien.

Naviguer dans l’Océan Indien est une expérience inédite. Courants forts, ouragans, vagues géantes, vents violents, et objets flottants non identifiés font de cet océan une zone redoutée même par les plaisanciers chevronnés.

Et plus on descend vers le sud, plus la navigation devient dangereuse.

Bien que les risques de piraterie sont généralement faibles dans la partie sud de l’Océan Indien, les conditions météorologiques sont très instables.

Pour les navigateurs, cet immense désert maritime est une zone hostile sans la moindre terre à l’horizon !

Il est un point de passage des navigateurs du Vendée Globe

 

La mer de Chine méridionale

mer de chine meridionale zone dangereuse

Cette mer est bordée par l’archipel indonésien, le détroit de Taïwan, Singapour, le Vietnam, la Malaisie, le Cambodge, le Myanmar, le Laos, et les Philippines.

Elle abrite certaines des plus grandes routes commerciales maritimes du monde. En effet, une grande partie du trafic mondial de marchandises passe par la mer de Chine méridionale.

Cela conduit à un nombre croissant de problèmes de sécurité.

Pour faire simple, cette zone comporte 5 risques majeurs pour les plaisanciers :

  • L’instabilité politique.
  • Les disputes territoriales sur certaines îles entre les pays riverains notamment entre la Chine et le Japon.
  • Les tempêtes et les fortes vagues.
  •  L’omniprésence des grands cargos, avec des risques importants de collision.
  •  C’est l’une des grandes zones de piraterie maritime (environ 40 % des attaques de pirates dans le monde)

 

Les eaux maritimes du Pérou

piraterie perou

Compte tenu des risques importants de piraterie et de prise d’otage, les eaux maritimes du Pérou sont à éviter pour les plaisanciers. En fait, la plupart des attaques sont commises sur les voiliers et les navires passant dans les eaux territoriales, ou faisant escale dans le port de Callao. Bien que les actes de piraterie ont diminué ces dernières années, le risque est toujours présent.

 

Le Cap de Bonne-Espérance

cap de bonne esperance

Surnommé “Cap des tempêtes”, le Cap de Bonne-Espérance est le cap le plus célèbre de l’Atlantique sud avec le cap Horn.

D’abord, il est connu pour sa météo volatile et ses vents très forts dépassant souvent les 40 nœuds.

De plus, à ces conditions s’ajoutent des eaux peu profondes et des bords de falaises rocheuses extrêmement dangereuses.

Ajoutez à cela le très fort courant chaud des aiguilles qui longe la côte est sud-africaine vers les sud ouest et qui rencontre le courant froid venant de l’atlantique sud.

Cette rencontre provoque d’immense tourbillons et c’est à cette endroit que sont relevées le plus de vagues scélérates dans le monde.

De ce fait, le Cap de Bonne-Espérance est une zone de navigation très difficile même pour les navigateurs expérimentés.

Voilà quelques une des zones de navigation les plus dangereuses au monde, si vous pouviez en rajouter une autre, dîtes le moi dans les commentaires ci dessous…


Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    159
    Partages
  •  
  •  
  •  
  • 159
  • Ludovic Bry dit :

    Je prépare un voyage en voilier autour du monde et je vous remercie de mettre en avant les risques pour la navigations sur ces zones.
    J’ai aussi entendus dire que les cotes du Venezuela sont dangereuse à cause de la piraterie, ainsi que quelques îles du sud de l’archipel des Antilles.

  • Gisré Deschamps dit :

    Et je rajouterai qu’il faut absolument éviter Marseille les jours de match OM-PSG !