Wing surf : la nouvelle tendance dans l’univers des sports de glisse !

Wing Surf sport de glisse
Partager l'article

Wing surf pour certains, wing foil pour les autres, ce nouveau sport nautique attire toutes les convoitises ! Les raisons derrière ce fort engouement : c’est un sport amusant, passionnant, facile à pratiquer et qui comporte peu de risques !

Zoom sur cette nouvelle pratique qui va certainement cartonner dans les années à venir et que je vois bien en tant qu’activité à pratiquer au mouillage, si vous avez la place pour stocker le matériel.

Qu’est-ce que le wing surf ?

Wing surfBien qu’il s’agisse d’un nouveau sport de glisse, le wing surf (ou wing surfing) est une évolution de deux pratiques : le birdsail et le kite wing. Ses origines remontent bien aux années 1980. Durant cette décennie, le Surf s’est démocratisé et est devenu un style de vie pour des millions de personnes à travers le monde. Ainsi, l’essor prodigieux du surf a contribué à l’évolution de nouvelles conceptions de cette pratique. Vous pouvez aller voir sur The Corner Shop pour découvrir le matériel nécéssaire au Wing Surf.

En 1982, le Français Roland Le Bail a conçu une nouvelle forme de surf qu’il a baptisée « Birdsail ». Le matériel pour pratiquer ce sport se constitue d’une petite planche munie d’une quille et d’une voile qui se porte par les deux mains quasiment de la même manière que pour le wing surf. Roland Le Bail a déposé un brevet pour sa nouvelle invention, mais apparemment, il n’a pas réussi à la faire promouvoir dans l’univers des watermens.

Cinq ans plus tard, les Finlandais Sami Tuurna et Carl-Magnus Fogelholm se sont inspirés de l’invention de Roland Le Bail pour développer un nouvel équipement de surf qu’ils ont nommé Skimbat. Il s’agit d’une voile qui ressemble à une petite aile Delta et qui se tient par les deux mains à l’image du Birdsail.

C’était alors la naissance du Kite wing qui se pratique jusqu’à nos jours sur différents types de surfaces : mer, lacs gelés, routes goudronnées, béton, etc.

Il faut attendre alors jusqu’à l’année 2015 pour voir le premier prototype de Wing Surf, sous sa forme actuelle, porté par l’Américain Tony Logosz. C’est un homme connu dans les milieux des sports nautiques comme étant un ancien windsurfer, un entrepreneur (patron de Slingshot Sports), un designer, et un inventeur d’équipements et d’accessoires nautiques.

Le concept mis en avant par Tony Logosz a évolué pour devenir une discipline à part entière.  Plusieurs champions de sports de glisse notamment l’Hawaïen Kai Lenny et l’Américain Robby Naish participent encore à la promotion du wing surf et à l’amélioration de l’équipement utilisé dans cette pratique.

Wing surf : comment cela fonctionne ?

Wing surf-3Le wing surf est une pratique qui nécessite deux sources d’énergie : celle fournie par le vent et celle fournie par la vague. Il utilise une aile sous forme de voile gonflable de petite taille et une planche de type sup (stand up paddle) ou foil (avec ailette profilée) comme celle utilisée pour le kitesurf. Certaines marques proposent des planches hybrides sup-foil qui sont généralement plus performantes.

Pour surfer, il faut tenir l’aile par des poignées ou un wishbone rigide, selon la configuration proposée par le fabricant. Généralement, le wishbone est plus pratique et offre une meilleure maniabilité. À la différence du kite surf, l’aile du wing surf ne contient ni barre, ni ligne, ni harnais. Elle est donc peu encombrante et plus facile à contrôler.

Pour se déplacer sur l’eau, il suffit de lever l’aile et de faire travailler les bras pour initier le mouvement. Le dispositif de sécurité comprend un leash de poignet qui vous permet d’attacher votre bras à la voile et un leash de cheville qui vous permet de relier votre pied à la planche.

Lors d’une chute ou d’un redémarrage, le leash de poignet peut être utilisé comme un tire-veille. Pour une personne de taille moyenne, il est possible d’atteindre rapidement une vitesse de 12 à 17 nœuds. À noter que l’aile du wing surf peut être utilisée également pour d’autres activités outdoor notamment le ski, le skateboard, le longskate, le snowkite, etc.

Conseils pour bien pratiquer

Si vous êtes débutant, il convient de commencer la pratique du wing surf avec une planche sup. Au fur et à mesure que vous progressez, vous pouvez alors pratiquer avec une planche foil. La planche doit être assez large tout en restant adaptée à votre taille afin que vous puissiez vous y tenir debout confortablement.

Pour des raisons de sécurité, utilisez toujours un leash de planche, un leash d’aile, et un gilet de sauvetage. Pour éviter d’abîmer votre foil, veillez à vous éloigner suffisamment du bord. La manipulation du wishbone se fait pratiquement de la même manière que pour le windsurf. Le bras se avant servira pour contrôler la direction. Le bras arrière sera utilisé pour contrôler la puissance. Ce sport a beaucoup d’avantages comme évoqué dans cet article, il faut se lancer et essayer! Idéalement, il faut débuter l’entraînement sous un vent faible ou modéré. Une fois que vous maîtrisez bien la technique, alors vous pouvez vous faire plaisir en pratiquant sous un vent plus fort.

Je ne connaissais pas du tout c’est pour cette raison que j’ai décidé d’en faire un article, dîtes moi dans les commentaires si vous connaissez ce sport, ou mieux, si vous l’avez déjà pratiqué.


Partager l'article
  •  
    8
    Partages
  •  
  • 1
  • 3
  • 4
  • Bonjour Florian et merci pour cet article qui m’a fait découvrir cette nouvelle activité nautique que je compte essayer le plus tôt possible.