Réparer et rénover une coque de bateau en gelcoat

réparer et rénover une coque de bateau en gelcoat
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  

Réparer et rénover une coque de bateau en gelcoat

Le gelcoat bateau (gel coat ou topcoat) est un gel à base de résine thermodurcissable qui durcit au contact de l’air.

Grâce à ses bonnes propriétés mécaniques et sa haute résistance aux conditions atmosphériques, il est utilisé comme couche de protection sur les coques de bateaux.  

Cependant, avec le temps, il peut éventuellement s’oxyder ou subir des rayures et des chocs altérant sa surface.

La bonne nouvelle est que vous pouvez facilement réparer et rénover une coque de bateau en gelcoat abimé. Voici la procédure :

Si la réparation de gelcoat que vous avez à faire à été occasionnée par un voisin de ponton qui a raté sa manoeuvre, votre assurance plaisance se en mesure de prendre en charge la réparation faite par un professionnel.

Mais si vous devez le faire vous même, voici comment faire…

réparer et rénover une coque de bateau en gelcoat

Matériel nécessaire :

Pour la préparation et l’application du gelcoat

Pour le lustrage

Etape 1 : Préparation de la surface de gelcoat à réparer

réparer et rénover une coque de bateau en gelcoatPour rénover une coque de bateau et pour commencer portez un masque de protection anti-poussières et poncez toute la surface du gelcoat à rénover avec du papier abrasif 120. Veillez surtout à ne pas altérer la couche de fibres se trouvant en dessous du gelcoat.

Mélangez ensuite un peu de nettoyant avec de l’eau tiède. Portez des gants en latex et utilisez une éponge pour nettoyer la zone de gelcoat en profondeur avec cette solution.

En cas de présence de moisissures, ajoutez un peu d’eau de javel à la solution de nettoyage. Les taches difficiles peuvent nécessiter l’utilisation d’un détergent concentré. Après le nettoyage, rincez la partie à rénover avec de l’eau douce et laissez-la sécher.

Pour assurer un dégraissage complet, essuyez le gelcoat avec un chiffon doux imbibé d’acétone ou de xylène. Si vous optez pour l’acétone, alors sachez qu’il ne faut pas le laisser en contact avec le gel coat plus de 30 secondes. En effet, un contact prolongé avec l’acétone risque de faire ramollir le gelcoat.

Etape 2 : préparation du gelcoat

Mélangez le gelcoat avec le durcisseur dans un récipient tout en veillant à respecter le dosage indiqué par le fabriquant (2 à 3% en général). Remuez à l’aide d’une spatule jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène.

Le défi majeur dans ce type de préparation est d’obtenir une couleur identique à celle du gelcoat initial. Vous pouvez commander la référence du gelcoat correspondant à la couleur de votre coque auprès du constructeur mais dans la plupart des cas, la couleur du gel coat devient terne sous l’effet des rayons UV.

Il faut donc soit commander un kit de résine adapté auprès d’un revendeur proposant des gelcoats avec couleur sur demande, ou faire des tests avec des colorants jusqu’à l’obtention de la variante de couleur souhaitée. Vous pouvez également mélanger deux gelcoats de couleurs différentes pour obtenir la teinte désirée.

Du fait que le temps d’application recommandé est de 5 à 20 minutes après le mélange du gelcoat avec le durcisseur, il faut veiller à ne pas mélanger des quantités supérieures à celles qui doivent être utilisées pour la rénovation de la coque.

Etape 3 : Application du gelcoat sur la coque

réparer et rénover une coque de bateau en gelcoatDélimitez la surface de travail avec du ruban adhésif. Appliquez ensuite la préparation du gelcoat à l’aide d’un pinceau sur la partie à rénover. Il est toujours astucieux de commencer le traitement quelques minutes après la préparation du gelcoat, juste le temps d’avoir une pâte consistante pour faciliter l’application de la résine. Il ne faut pas dépasser une épaisseur de 0.4 à 2 mm par couche de gelcoat.

réparer et rénover une coque de bateau en gelcoatPour un meilleur résultat, il faut généralement appliquer 3 couches. Chaque couche successive doit être moins épaisse d’environ 10 % par rapport à la couche précédente. Il faut généralement laisser sécher plusieurs heures avant de passer la couche suivante.

Le temps de durcissement annoncé par le fabriquant doit être considéré comme indicatif. En effet, le temps réel du durcissement varie de 12 à 24 heures. Il dépend de plusieurs facteurs notamment la température ambiante, le taux d’humidité de l’air, la ventilation dans le lieu de réparation…etc. En règle générale, plus la température est basse, plus le temps nécessaire pour le durcissement augmente.

Etape 4 : finition

réparer et rénover une coque de bateau en gelcoatAprès le durcissement du gel coat, il faut attendre 24 heures en moyenne avant de procéder à la finition. Commencez par poncer la zone traitée de gelcoat bateau avec du papier fin 240. Pour les zones moins accessibles, utilisez une cale de ponçage adaptée.

Poncez progressivement avec du papier 320 puis avec du papier 600 et du papier 1500 jusqu’à l’obtention d’une surface parfaitement lisse et homogène. Pour retrouver l’état de brillance original de la coque et rénover une coque de bateau, appliquez un peu de pâte de polissage sur le gelcoat et utilisez la ponceuse-polisseuse avec la peau de mouton à laine pour lustrer toute la surface traitée.

Réparer et rénover une coque de bateau en gelcoat : ce qu’il faut retenir

Avant de procéder à la rénovation de gelcoat, il faut bien lire la notice de sécurité relative à l’utilisation des produits chimiques. Veillez à éviter tout contact des produits utilisés avec la peau ou les yeux et travaillez de préférence dans un lieu bien aéré.

Pour préserver le gelcoat sur la coque de votre bateau après l’étape du lustrage, il est recommandé d’y appliquer une cire de protection ou de la protection céramique. Voir mon article : Pourquoi appliquer de la cire de protection?

Une fois que vous avez une coque resplendissante, ce serait dommage de la négliger! Voici 2 conseils pour entretenir la coque de votre beau bateau.  

Cet article fait parti du défis 52 semaines pour 52 astuces de pro

Bateau de plaisance : l’assurance sécurisante.

Naviguer est une véritable passion pour bon nombre de personnes qui se passionnent pour les bateaux et qui possèdent une ou plusieurs embarcations pour voguer à leur guise sur l’océan de leur passe-temps. Profiter de l’océan, naviguer au gré des saisons, faire découvrir à ses proches cette passion communicative et tout simplement partager des instants de bonheur. Oui mais voilà, la vie de passionnés de nautisme n’est pas forcément un long fleuve tranquille et est parfois parsemé d’obstacles parfois inattendus : il sera alors de bon ton de sécuriser ses embarcations avec un contrat d’assurance adapté et sécurisant au maximum vos navires.

Un contrat multi-facteurs de qualité.

Qu’il s’agisse de bénéficier d’une Responsabilité Civile dans le milieu du nautisme (une indispensable qui vous couvrira en cas de problème), pour des usages bien précis (location entre non-professionnels), les sports (nautiques, de glisse…), la pêche en mer, la double-navigation… Que ce soit à quai, en mer ou sur terre, un besoin d’une assistance Juridique fort pratique (en cas de problèmes ou de renseignements), de problème avec votre ou vos moteurs. Pour couvrir contre de nombreux méfaits (dégradations volontaires, incendies, accidents, vols d’embarcation ou de matériel…). Un contrat plaisancier bien pratique, qui sera très réactif (assurance dans l’heure ou prise en charge immédiate d’un problème couvert par l’assurance) en cas de besoin, pour vous accompagner partout. Vous offrir expertise en la matière, la certitude de bien vous couvrir et vous éviter toute mauvaise surprise : une assurance plaisance s’adaptant à vos besoins spécifiques.

Pour avoir plus de détails sur les bateaux de plaisance, plus particulièrement sur l’assurance plaisance spécifique à ce type de transports, vous pouvez suivre ce lien internet pour trouver une assurance adaptée à vos besoins et vous garantir un maximum de sérénité en cas d’avarie.


Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
    76
    Partages
  •  
  • 2
  • 74
  •  
  • Sébastien dit :

    Pas ma le topic gelcoat. Je me demandais néanmoiins quel gelcoat utiliser. Il en existe avec parafine et d’aurte sans… Pas sur de connaitre la différence entre les deux. Peut-on l’appliquer indifférement sur une réparation époxy ou polyester?
    Merci d’avance

    • en ce qui me concerne, je l’ai toujours fait sur un mastic polyester en utilisant le gelcoat du constructeur et si pas disponible, n’importe quel gelcoat de shipchandler en essayant de trouver la même teinte. Je reserve le mastic epoxy pour les réparations sous la ligne de flottaison