Session Questions / Réponses #1

question reponse #1
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  

Bienvenue à la session Questions-Réponses #1.

Posez moi vos questions via la messagerie de la page facebook du blog, dans les commentaires ci dessous ou en utilisant ce formulaire ci dessous.

Je répondrais ici à un maximum des questions que vous m’avez posé.

A bientôt

 

 

Questions / Réponses

Question 1 de Aldo : Compas magnétique

Le compas magnétique sur notre Oceanis 31 a des bulles. Il semble qu’il y en ai de plus en plus. Quelle est la cause de ceci et que puis-je faire à ce sujet? Merci pour votre aide

Ma réponse en vidéo :

Transcription de la vidéo :
Je répond à la question de Aldo qui m’a posé sa questions sur le site :
“Le compas magnétique sur notre oceanis 31 a des bulles à l’intérieur, il semble qu’il y ai de plus en plus, quelle en est la cause et que puis-je faire?”
Merci pour ta questions, le plus souvent quand on a des bulles dans le compas magnétique c’est qu’il y a une fuite quelque part, c’est à dire que le liquide à l’intérieur fuit.
Il y a deux possibilités, il doit fuir soit par une petite vis de purge soit par le joint qui relie des deux demi-sphères qui constituent le compas magnétique.
Ce qu’il faudrait faire, ce serait de démonter le compas magnétique, localiser la fuite mais je te conseille de vérifier directement ces deux points là.
Donc dès que tu as localisé la fuite, il va falloir remettre du liquide à l’intérieur. Il ne s’agit pas de n’importe quel liquide!
Il ne faut pas mettre d’eau car cela ferait flotter la rose des vents à l’intérieur, ce qui la ferait frotter contre la partie supérieure du compas et il ne faut pas mettre de glycol non plus car se serait l’inverse. Dans les deux cas la lecture du cap sera erronée.
Le produit à utiliser s’appelle le Kerdane, il s’agit d’un pétrole désaromatisé que l’on trouver un petit peu partout. Donc il faut prendre du kerdane avec une petit seringue et l’injecter par la la vis de purge du compas magnétique.
Ensuite il faut refermer, je conseille de mettre une pointe de sikaflex sur la vis de purge ainsi que sur le joint d’étanchéité.
Par contre il faut voir si réparer en vaut la peine? Cela va dépendre du matériel installé à bord, les prix varient de 40 à 250 euros. Donc si il s’agit d’un compas qui vaut 40€, à mon avis, cela ne vaut pas la peine de se donner tout ce mal.
Par contre si le bateau est équipé d’un compas d’une valeur de 200€ et plus, cela peut être intéressant de réparer.
Voila j’espère que ça pourrait t’aider.

 

Question 2 de Pierre : Flotteur de pompe de cale

J’ai remarqué que le flotteur de pompe de cale sur mon bateau ne déclenche pas tout le temps la pompe. Une fois sur deux lorsque je l’active manuellement, il ne déclenche pas la pompe. Qu’est-ce que je peux faire? Merci à bientôt

Réponse :

Bonjour Pierre,

Comme vous le savez certainement avoir un bateau équipé d’une pompe de cale automatique est, pour moi indispensable et il est toujours étonnant pour moi de voir des bateaux qui n’en sont pas équipés.

Ici, il y a de grandes chances que le flotteur soit grippé ou commence à souffrir de corrosion. Cela arrive souvent lorsque la cale du bateau est souvent remplie d’eau. Des petits débris ou saletés viennent se coincer dans l’articulation du flotteur. Il se peut également que s’il s’agissait d’eau de mer dans la cale, cette axe du flotteur commence à rouiller et donc ne plus fonctionner normalement.

Pour remédier à cela, deux solutions :

  • Nettoyer à font la cale puis le flotteur et y mettre du WD 40 de partout en insistant sur l’axe, ce qui va régler le problème temporairement.
  • Remplacer (je conseille) avec un déclencheur électronique. Il s’agit d’un petit boitier équipé de 2 capteurs qui en cas de contact de plus de 10 secondes, vont déclencher la pompe. Pour le tester il suffit de mettre un doigt sur chaque capteur et voir si la pompe se met en route.

Cette deuxième solution est plus sûre, certes le boitier est plus cher qu’un flotteur classique (le double je crois) mais ça vaut la peine pour la fiabilité.

Question 3  de Guy Comment repérer les entrées d’eau de pluie ?

Sur une vieille vedette, j’ai des entrées d’eau de pluie qui
ruissellent le long des vaigrages et et autres coffres de pont, et
inondent l’intérieur lors de violents orages. Je n’arrive pas à
repérer leurs sources : y a-t-il un moyen ?

Réponse :

Bonjour Guy, merci pour votre question.

C’est assez difficile de répondre sans voir le bateau bien sûr mais j’ai eu ce problème sur un voilier dont j’étais propriétaire et c’était un travail fastidieux! J’ai commencer par refaire l’étanchéité de chaque équipement qui traversait le pont qui me paraissait un peu “fatigué” : cadènes, winches, hublots etc…

Pour ce faire il faut démonter la pièce, nettoyer (grattoir + acetone) et reposer avec un bon joint sikaflex spécial pont. J’ai fait cela dans l’optique aussi de repeindre le pont avec une peinture adaptée (bi-composante) qui viens aussi boucher les micro fissures.

Malgré cela, cela n’avait pas totalement étancheifié le pont. Il restait un endroit ou de l’eau arrivait que j’ai pu localiser un jour de pluie intense en démontant tous les vaigrages pour remonter jusqu’à l’entrée d’eau. Celle ci dans mon cas, se situait à la liaison coque-pont. J’ai donc refait tout le joint lorsque le bateau est sorti au chantier naval la fois suivante.

Ce que mon expérience, j’ai un collègue qui avait utilisé un produit colorant pour tracer plus facilement l’entrée d’eau et qui avait bien marché.

J’espère que ca peut aider, je n’ai pas de solution à donner à part l’expérience que j’ai eu.

 

Question 4 de Michel : Rinçage du moteur au chantier

Bonjour
J’ai acheté cet été un voilier Kerlouan avec un moteur Nanni 10
cv. Il est hors d’eau cet hiver.

La vanne d’arrivée d’eau de mer est
ouverte. Est-ce que je dois remplir le circuit avec de l’antigel et
refermer la vanne bien sûr ? Ou bien le circuit se vide t’il quand on
met le bateau hors d’eau et dans ce cas il ne serait plus nécessaire
de le protéger contre le gel ?

D’autre part l’alternateur ne charge pas la batterie. Est-il
possible de faire circuler de l’eau de ville dans le circuit mer de
refroidissement afin de pouvoir tester et réparer ?

Merci de vos réponses
Michel

Réponse :

Bonjour Michel

Cel qu’il faudrait faire dans votre cas, le bateau étant à sec et de le faire tourner à l’eau douce. Pour faire cela vous faîtes arriver le tuyau d’eau douce dans un seau, débrancher la durite d’aspiration d’eau de mer de sa vanne passe coque et la plonger dans le seau.

Ensuite, faire tourner le moteur en modifiant le débit du tuyau pour ne pas faire déborder le seau. Mon conseil est de le faire tourner au moins un bonne demi-heure.

Pour completer le rinçage, je vous conseille de rincer le moteur avec du Stop Sel en utilisant le produit et la cartouche qui va avec.

Vous remplissez la cartouche avec le produit et faite tourner la moteur en mettant le tuyau d’ou sort le melange eau+stop sel dans le filtre à eau de mer (attention au débit aussi).

Recommencez le processus avec une deuxième cartouche et éteindre le moteur lorsqu’il n’y a plus de produit dans celle-ci. Ainsi le produit restera dans le moteur et le protègera.

En ce qui concerne le test de l’alternateur, vous pouvez le faire en faisant tourner le moteur en prenant garde de brancher le refroidissement comme ci dessus. Par contre je vous conseille de faire celà avant le traitement au stopsel.
Une fois tout terminée, mettez un chiffon imbibé d’huile dans l’échappement et aspergez le moteur de WD 40.

Pour plus de conseils sur l’hivernage du bateau : https://nautisme-pratique.com/hivernage-guide-pdf-gratuit/

Merci pour votre question.

Question 5 de Jean-Claude : Moteur qui fume

Bonjour,
Tout d’abord merci pour vos articles très utiles !
J’ai une vedette hollandaise de 10.60 m en acier motorisée avec un DAF 5.75 de 6 cylindres.
Un plaisancier m’a dit qu’il existait un additif special pour gazole qui limite sérieusement les emissions de fumée ( le moteur DAF fume au ralentit) Qu’en pensez vous ?

Réponse : 

Bonjour Jean-Claude
Merci pour votre question, je vais y répondre selon mon expérience, je ne suis pas mécanicien mais il y a des choses qui reviennent souvent et que je peux vous partager.

Si votre moteur fume au ralenti, il peut s’agir d’un problème de combustion. Ce que je peux vous conseiller de faire ce serait de faire dans un premier temps un traitement du circuit de gasoil et ensuite un révision complète.

Pour le traitement du circuit de gasoil, j’ai utilisé par le passé et pour un problème similaire deux additifs. Dans un premier temps ce nettoyant pour injecteurs  et ensuite un traitement carburant pour stabiliser celui-ci. Il y a certainement d’autres produits sur le marché mais ce sont ceux que j’ai utilisé.

Si, à la suite de ça, le moteur fume toujours, alors il sera temps de contacter votre mécanicien pour pousser les investigations.

 

 

 

Merci

Merci a vous pour les questions et n’hésitez à me demander dans les commentaires pour toute question complémentaire A bientôt. Florian

 

 

 

 

 


Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
    11
    Partages
  • 11
  •  
  •  
  •  

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire